Site 1

QUI SOMMES-NOUS ?

                                                                              

 L’idée de rassembler des médecins et des professionnels de santé motards, a germé au sein du journal médical Le Généraliste au printemps 1989. C’est un journaliste, d’ailleurs non médecin, mais passionné de moto, qui, par le biais d’une annonce publiée dans les pages magazine et sportive “Oxygène” de la revue, organisa la première rencontre qui allait donner naissance au Moto-club médical, dit MCM.

C’était le week-end de Pâques. Une dizaine de motards venus de différentes régions de France se sont ainsi retrouvés à La Charité-sur-Loire, point central de l’Hexagone. Autour d’une bonne table et de vin de sancerre des statuts furent élaborés et un premier bureau élu. Avec, à sa tête, la seule femme motarde du groupe d’alors : le Dr Marie-Laurence Jacquemont venue du Nord au guidon d’une 1000 BMW. Depuis, trois autres présidents lui ont succédé : le Dr Richard Pollack, d’Île-de-France ; le Dr Philippe Leroy, de Bretagne ; le Dr Pierre Chognon, de Bourgogne, et aujourd'hui, le Dr Jean-François Borel-Ferrenq – un “vieux de la vieille”.

Le Moto-club médical a essentiellement pour vocation le tourisme, l’amitié et le plaisir de rouler ensemble sur les départementales hexagonales. Très vite le groupe originel s’est étoffé, tant par le bouche à oreille, que par les comptes rendus des sorties paraissant, à l’époque, dans Le Généraliste. Aujourd’hui le MCM compte plusieurs dizaines de membres. Certains médecins motards l’ont quitté, d’autres sont arrivés, mais la plupart vieillissent et usent leurs pneus ensemble. En plus de vingt ans, nous avons sillonné toutes les régions de France et fait quelques escapades au-delà de nos frontières. Le tout au rythme de deux sorties par an : l’une en mai-juin, l’autre en septembre-octobre. Le principe est simple et désormais bien rodé. Les membres du club font, à tour de rôle, découvrir leur région. Ce sont eux qui organisent l’accueil à l’hôtel pour quatre nuits et les itinéraires pour trois jours.

Chacun des participants dispose, au départ de chaque journée, d’un road-book lui permettant de rouler à son rythme. Road-book qui, outre l’itinéraire, précise les points de regroupement et les coordonnées du restaurant de midi. L’hôtel étant, lui, le même pour toute la durée de la sortie. Évidemment, même si nous avons visité tous les coins de France, nous sommes loin d'en avoir sillonné tout le réseau routier. Il reste là beaucoup à faire. Et puis après, il y a l'Europe… 


                                                                                 Dominique Ficheux

 

Vous êtes le 31107ème visiteur